Fil de navigation

Fil de navigation

origine paroisse

 Ses origines nous sont inconnues, mais Boussay possédait on le sait  un prieuré qui appartenait au chapitre de l’église cathédrale de Luçon. Bien qu’il n’en reste là encore aucune preuve certaine, on peut cependant penser que  ce dernier fut à l’origine de la paroisse.

En effet les prieurés étaient alors de simples fermes dépendantes des abbayes où l’abbé envoyait un petit nombre de moines pour les faire valoir. Ces prieurés de conditions modestes n’étaient souvent pourvus que d’une simple chapelle de ferme dans laquelle les religieux célébraient le service divin auquel assistaient aussi leurs  domestiques. Plus tard  il fut  permis au prieur d’administrer les sacrements aux frères ainsi qu’à ceux de la ferme, on étendit ce droit sur les personnes qui demeuraient dans les environs. Dès lors ces chapelles devinrent vite des églises paroissiales puis des titres perpétuels de bénéfices. Pour Boussay il en fut sans doute de même, car un acte de décembre 1693 précise que les doyens  chanoines de Luçon  sont les curés primitifs de la paroisse.

De ce fait ils reconnaissaient le recteur de Boussay comme vicaire perpétuel du prieuré  et lui versait à ce titre une portion congrue de 200 livres accordée par acte du 17 juillet 1736 à Jehan Boutin qui était alors recteur de Boussay.

Ce dernier recevait de l’évêque de Nantes l’institution canonique mais on ne sait pas si c’était ou non à l’instigation des chanoines de Luçon. Il leur fut adjoint un ou deux vicaires en fonction du nombres de paroissiens, la paroisse venait de naître.